24 septembre 2021

les personnels

Réembauchez maintenant tou-te-s les non-titulaires non-renouvelé-e-s !

Réembauchez maintenant tou-te-s les non-titulaires non-renouvelé-e-s (...)

Communiqué de presse du SNES-FSU Créteil.

Arcueil, le 24 septembre 2021.

Les syndicats de la FSU, dont le SNES-FSU Créteil, ont été reçus au ministère de l’Éducation nationale le jeudi 23 septembre, à l’occasion d’un appel national à la grève. Lors de ce rendez-vous, les représentants du ministre ont affirmé que la lutte contre la précarité était une priorité de ce gouvernement.

Comment expliquer alors la gravité de la situation des personnels non-titulaires de l’académie de Créteil dans le second degré ? A la fin du mois de juin, 2600 non-titulaires n’ont pas été renouvelé-e-s. A ce jour, il en resterait encore un millier sans contrat. En parallèle, dans tous les établissements de l’académie, et particulièrement dans l’éducation prioritaire, de nombreux emplois restent non-pourvus, des heures de cours ne sont pas assurées, depuis la rentrée.

Des remontées de terrain nous permettent maintenant d’affirmer que le rectorat de Créteil refuse de signer de nouveaux contrats, car il n’en a plus les moyens, ayant dépassé le plafond d’embauche qui lui a été attribué. Le recteur a indiqué, lors du CTA de rentrée du 31 août 2021 que son enveloppe était contrainte et qu’il ne la dépasserait pas. En parallèle, l’administration a un retard important de délivrance des attestations-employeur permettant à ces personnels de réclamer les indemnités-chômage auxquelles elles et ils ont droit. Le Rectorat garderait-il ces personnes sous le coude, dans l’attente d’avoir les crédits pour les réemployer ?

Cette situation est ubuesque. D’un côté, de nombreuses et nombreux élèves voient leurs heures de cours non-assurées, dans plusieurs disciplines, et cette situation risque de s’éterniser jusqu’au 1er janvier prochain. De l’autre côté, plus d’un millier de personnes reste dans l’attente d’une embauche, et pour certain-e-s dans une grande précarité, sans pouvoir toucher d’indemnités-chômage.

Le SNES-FSU Créteil s’adresse au ministère ! Cette année, vous avez rendu 640 millions d’euros à Bercy. Ces sommes auraient pu permettre d’éviter ces situations. Vous considérez que la précarité est une priorité ? Agissez !

Le SNES-FSU Créteil exige que les postes vacants soient pourvus et que les personnels non-titulaires non-renouvelés soient réembauchés. Il exige à plus long terme un plan de titularisation des non-titulaires et des moyens suffisants pour faire face aux besoins des usager-e-s du service public d’éducation !

Le compte-rendu de l’audience du 22 septembre 2021 au rectorat est ici !