13 février 2021

les stagiaires

Tout savoir sur l’entretien professionnel/oral de titularisation

Du fait de la situation sanitaire, une partie des lauréat-es des concours n’ont pas passé d’oraux d’admission. Le ministère a décidé qu’ils et elles se verront donc convoqué-es pour une épreuve complémentaire d’oral professionnel « de contrôle », alors même que tou-tes sont déjà évalué-es tout au long de leur année de stage. Dès la rentrée, le SNES-FSU s’est opposé fermement à la tenue de cet entretien redondant avec les autres modalités d’évaluation des stagiaires et qui alourdit inutilement l’année de stage déjà chargée, dans un contexte sanitaire déjà pesant.

En plus des deux ou trois avis déjà fournis par l’inspection, le chef d’établissement et l’INSPE (sauf pour les stagiaires à temps plein), l’entretien professionnel donnera lieu à un avis supplémentaire intégré au dossier de titularisation de l’ensemble des stagiaires concerné-es.

Composition des commissions d’entretien professionnel

L’arrêté du 28 août 2020 fixe les modalités d’organisation de ces commissions.
Une commission est instituée par discipline et par académie.

Chacune commission comprend :
- Un membre du corps d’inspection de la discipline du stagiaire
- Un membre du corps auquel appartient le stagiaire ou un chef d’établissement

Lors de ces commissions, instituées par le rectorat, un stagiaire ne peut pas se retrouver face un personnel qui l’a évalué ou suivi pendant son année de stage.

A quel moment l’oral professionnel aura-t-il lieu dans l’académie de Créteil ?

Les entretiens se dérouleront du 22 mars au 16 avril.

Le déroulement de l’oral professionnel

Le Ministère a publié au BO du 24 décembre 2020 (p. 424-426) les modalités de l’oral et le modèle d’avis que doivent rendre les commissions instituées dans les rectorats à l’issue des entretiens professionnels passés par les stagiaires concerné-es.

Il s’agit d’un entretien de 30 minutes composé de 2 parties :
• 10 minutes consacrées à la présentation par le stagiaire d’une situation professionnelle vécue durant l’année de stage
• 20 minutes d’échange avec le jury

Sur quels critères sont évalué-es les stagiaires lors de l’oral professionnel ?

Il s’agira d’évaluer la clarté de la communication, la capacité d’analyse du collègue face à la situation décrite et ses choix au regard de ses obligations professionnelles.

La grille d’évaluation est disponible :


A l’issue de l’entretien, l’avis rendu (satisfaisant, à consolider, insuffisant) constituera un avis supplémentaire pour la titularisation du stagiaire.

Suite à l’insistance du SNES-FSU, les éléments requis pour le choix de la situation professionnelle ont été précisés au BO :
« La situation professionnelle choisit peut être « un exemple de séance, de séance pédagogique ou d’événement qui a conduit le stagiaire, pour les enseignants […] à mettre en œuvre des qualités pédagogique, didactiques et de gestion de classe avec une classe ou un groupe d’élèves ; pour les psychologues de l’éducation nationale à mettre en œuvre leurs capacités d’accompagnement et d’orientation afin de favoriser le développement des élèves ; pour les conseillers principaux d’éducation : à mettre en œuvre leurs responsabilités d’organisation de la vie scolaire, d’animation des personnels y concourant et de suivi des élèves. Le stagiaire ou le maître en période probatoire est invité à indiquer les ressources qu’il a mobilisées pour ce faire (compétences et connaissances acquises par la formation, réflexion personnelle, conseils de son tuteur, de ses pairs, de sa hiérarchie, etc.) et les leçons qu’il tire de cette expérience pour sa pratique professionnelle. La situation professionnelle peut être présentée comme positive ou négative, mais il importe que l’exposé du stagiaire ou le maître en période probatoire traduise sa capacité de réaction et de réflexion sur l’exercice de son métier. »

Qui est concerné-e par l’oral professionnel ?

une partie des admissibles aux concours n’a pas pu passer les oraux en 2020, notamment les lauréat-es des concours suivants :
• Les CAPES externes sections Arts plastiques, Documentation, Education musicale, Histoire et géographie, Langue corse, Langues régionales (basque, breton, catalan, créole, occitan), LV ( allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, italien, japonais, portugais), LSF, Langues kanak, Lettres classiques, Lettres modernes, Mathématiques, NSI, philosophie, Physique-chimie, SES,
SVT, Tahitien.
• Les CAPES internes sections Arts plastiques, Documentation, Education musicale, Histoire géographie, LV (allemand, anglais, chinois, espagnol, italien, portugais, russe), Lettres classiques, Lettres modernes, Mathématiques, Philosophie, Physique-chimie, SES, SVT.
• Les CAPES Troisième concours sections LV (allemand, anglais, espagnol), LSF, Lettres classiques, Lettres modernes, Mathématiques et NSI.
• Les agrégations externes des sections Arts (options Arts appliqués et arts plastiques), EPS, Géographie, Histoire, Mathématiques, Musique, Philosophie.
• Les agrégations internes des sections Arts, Biochimie-génie biologique, Economie et gestion, EPS, Histoire et géographie, LV (allemand, anglais, espagnol, italien), Langues de France (catalan, occitan), Lettres classiques, Lettres modernes, Mathématiques, Musique, Philosophie, Physique-Chimie, SES, SII, SVT.
• L’agrégation externe spéciale en section Mathématiques.
• Le CAPET externe section Arts appliqués
• Les CAPET internes sections Biotechnologie option biochimie-génie biologique, Economie et gestion (options : communication, organisation et gestion RH, comptabilité et finance, marketing), SII (options : ingénierie électrique, ingénierie informatique, ingénierie mécanique, STMS
• Le CAPET troisième concours SII (options ingénierie des constructions, ingénierie électrique, ingénierie informatique, ingénierie mécanique.

Ce qu’en pense le SNES

En plus de l’organisation d’un oral qui semble inutile et redondant avec les autres étapes de l’année de stage, le maintien de cet oral auquel nous nous sommes de maintes fois opposé-es apparaît comme une manière pour le Ministère de renforcer la pression constante de l’évaluation exercée sur les stagiaires.
En effet, un tuteur-trice terrain, un-e chef-fe d’établissement et un-e membre des corps d’inspection étant déjà partie prenante de l’évaluation, on comprend mal la nécessité d’être confronté de nouveaux à ces acteurs-trices pour une évaluation qui n’apportera rien de plus.
En outre, ce format semble très proche du projet d’oral professionnel imposé aux futur-es candidat-es au concours à partir de la session 2022 : il semble qu’imposer ce passage obligé aux stagiaires est une bonne occasion pour le ministère de se faire la main en termes d’exigences pour un entretien professionnel mené par les ressources humaines du ministère dans le cadre de la réforme du concours.
De plus, il semble que ni l’INSPE, ni les tuteurs terrains, ni les inspecteurs-trices n’aient pris le parti de véritablement accompagner les stagiaires à la préparation de cet entretien : tous se renvoient la balle depuis septembre en considérant que ce ne fait pas partie de leurs missions. En effet, aucun moyen supplémentaire ni consigne spécifique n’a été attribué aux équipes de formateur-trices, ce qui fait que si certain-es se sont chargé-es de modules de préparation, d’autres n’ont même pas envisagé qu’il leur revenait de le faire. D’une discipline à l’autre mais aussi d’un tuteur à l’autre, certain-es auront pu être conseillé-es et préparé-es tandis que d’autres auront du se débrouiller seul-es ce qui crée une rupture d’égalité entre les collègues qui passeront devant le jury lors de l’entretien.

Si la DGRH affirme qu’il s’agit bien d’un « entretien » et non pas d’un oral – qui n’a pas vocation à remplacer une épreuve de concours – et que la bienveillance sera de mise, le SNES-FSU continue de s’opposer à sa tenue, craignant pour l’harmonisation des avis et des exigences d’une discipline et d’une académie à l’autre. Nous redoutons également qu’un entretien qui se passe mal soit l’occasion d’un avis négatif qui risque d’influencer négativement les autres avis, et en particulier celui des corps d’inspections pour les collègues concerné-es.
Enfin, il est certain que les personnels mobilisés pour cette épreuve supplémentaire le seraient plus utilement à accompagner les stagiaires dans les circonstances particulières de la pandémie

Si tu es concerné-e par cet entretien professionnel, n’hésite pas à nous informer dès que tu auras des éléments d’organisation dans ta discipline et nous faire des retours sur son déroulement afin que nous puissions au mieux informer les collègues qui seront amené-es à le passer par la suite.

SE SYNDIQUER ? C’EST DEJA AGIR !

Syndicat majoritaire de l’enseignement du second degré, le SNES est présent tout au long de l’année pour informer, défendre et accompagner les stagiaires de l’académie. L’an dernier près d’1/3 des stagiaires de l’académie de Créteil nous a fait confiance et pris la décision d’adhérer.

N’hésite pas à te syndiquer soit en renvoyant le formulaire d’adhésion à stagiaires@creteil.snes.edu, soit en ligne.