17 avril 2018

les personnels

Sauvons le service public d’orientation : le 12 avril, mobilisation réussie !

1re étape de mobilisation réussie !

Le 12 avril 2018 à l’appel du SNES-FSU, plus de 200 collègues d’Ile de France se sont réunis en assemblée générale à Paris, dans les locaux du SNUipp (rue cabanis).

Les secrétaires des sections académiques du SNES-FSU (Dominique CHAUVIN pour Créteil et Lætitia FAIVRE pour Paris) étaient présents, Sophie VENETITAY, secrétaire de la section académique de Versailles, a rédigé le communiqué de presse et réalisé la demande d’audience.

Ils ont fait part de leur total soutien à la mobilisation des PsyEN et des DCIO, non seulement pour défendre les CIO mais aussi pour une conception de l’orientation, éducative et continue qui s’appuie sur les psychologues, au sein de l’EN, en complémentarité avec les enseignants. Pour eux, cette attaque est emblématique de la casse du service public orchestré par les projets gouvernementaux.

Françoise DALIA, représentante des PsyEN EDA du SNUipp-FSU est également intervenue pour dire que les psychologues du premier degré étaient aussi concernés par cette bataille. Ils l’ont vécue avec les attaques contre les RASED qui ont été amputés d’un tiers. Ils se retrouvent totalement dans la défense des CIO d’autant que c’est un lieu de rencontre pour le travail en commun entre 1er et 2nd degré.

Valérie Forestiez, représentante SNES-FSU à l’ONISEP, a pris la parole pour expliquer la situation de l’ONISEP et des DRONISEP ainsi que les actions déjà entreprises : rassemblements, pétition, passage à Radio France, rencontre avec Mme Bourhis, conseillère sociale au ministère…

François CREVOT, secrétaire départemental de FSU 95 a pris la parole pour dénoncer la régionalisation, l’affaiblissement des services y compris des services médico-sociaux qui seraient transférés dans des agences régionales pour la santé. L’annonce brutale de la fermeture programmée des CIO, a provoqué la saisine du CHSCT pour le CIO de Cergy qui regroupe les équipes de Cergy et Pontoise.

Les visées du MEN sont désormais claires :
• le transfert des DRONISEP aux régions est destiné à les transformer en faire valoir des politiques régionales d’orientation
• la fermeture des CIO est destinée à faire place nette pour permettre au coaching privé et aux associations diverses de tirer profit de l’angoisse des parents
• la nomination des PsyEN-EDO dans les établissements est destinée à casser les collectifs de travail
• les conventions que le MEN envisage de faire signer entre les recteurs et les régions sont destinées à nous faire travailler pour le SPRO !
• Pour réaliser cette entreprise de démolition, il faut de toute évidence, réécrire notre décret statutaire.

Les collègues sont intervenus nombreux pour faire part de leur colère et de leur détermination à ne pas laisser démanteler le service public d’orientation de l’Éducation nationale :
• Pas d’abandon de la compétence d’information des élèves et des étudiants par l’État
• Pas de transfert des DRONISEP
• Maintien de tous les CIO dans l’Éducation nationale
• Pas de réécriture de notre statut et de nos missions
Des actions sont engagées par les collègues dans les trois académies : courriers aux élus, aux parents aux profs, affichage…

Le rassemblement de l’après-midi devant la place de la Sorbonne a été dynamique et chantant !

Une délégation, composée des 3 responsables PsyEN de Paris, Créteil et Versailles (Catherine DEANA, Géraldine DURIEZ, Cécile CHEROUVRIER) accompagnées de Valérie FORESTIEZ, élue à l’ONISEP, et de la secrétaire générale du SNES académique de Paris (Lætitia Faivre) a été reçue par Luc Pham, DASEN-Adjoint qui a écouté très attentivement et va transmettre au Recteur… Nous avons insisté sur les dangers de la régionalisation et la détermination de tous les personnels de l’ONISEP, des DRONISEP et des CIO à maintenir un service de proximité sur l’ensemble du territoire.

Prochaines dates :
- 19 Avril : manifestation interprofessionnelle (14h à Montparnasse)
- 3 mai : manifestation second degré avec les enseignants (14h place de la Sorbonne)
- 22 mai : action pour la défense du service public

Et toujours de nombreuses autres assemblées générales dans les académies : la mobilisation se poursuit et ne faiblit pas !!!