préparation rentrée 2021 dans les lycées


Préparation de la rentrée 2021 :

Dans toutes les instances nationales et à Créteil en particulier, le SNES a dénoncé les annonces qui montrent que cette rentrée se prépare comme une rentrée normale. Nous avons demandé que les moyens en heures d’enseignement et en remplacements soient débloqués afin de faire face à la montée de cohortes touchées deux années consécutives par la crise sanitaire, composées d’élèves plus nombreux en décrochage et qui nécessitent une aide accrue. Réponse négative.

En lycée, c’est une DHG académique équivalente à 83 temps pleins en heures supplémentaires qui est donnée (et seulement 3 ETP en véritables heures poste), dans les lycées généraux et technologiques pour faire face à 3025 élèves de plus !
Les heures supplémentaires et tout ce qu’elles entraînent (préparations, corrections, suivis, réunions…) alourdissent encore la charge de travail. A cette logique de suppression de postes, qui implique une augmentation de la charge de travail des personnels, nous opposons « le travailler moins pour travailler tou-tes et travailler MIEUX ».

Ces heures supplémentaires contribuent à entretenir la dévalorisation du métier. En proposant aux collègues de « travailler plus pour gagner plus », le ministère tente d’étouffer les revendications pour une juste revalorisation salariale en rapport avec nos qualifications.
De même, elles renforcent les inégalités ! « Dans le second degré, public comme privé, les hommes perçoivent en moyenne 27 % (dans le public) à 23 % (dans le privé) de primes de plus que les femmes. En particulier, les hommes ont une plus grande propension à effectuer des heures supplémentaires, percevant, en moyenne tous corps confondus, 47 % (dans le public) à 44 % (dans le privé) de rémunérations pour heures supplémentaires de plus que les femmes. Ils exercent également davantage de fonctions rémunératrices » (bilan social du ministère 2019-2020).

• Pensez à demander à votre proviseur.e de prévoir dans l’emplois du temps de pré-rentrée un créneau pour une réunion syndicale et négociez ce créneau pour que cette réunion ne soit pas considérée comme l’Heure d’information syndicale du mois de juin
• Demandez un CA s’il n’est pas prévu début juillet afin de stabiliser en toute transparence les constitutions de classes, le nombre de groupes de spécialités et la répartition des moyens par disciplines. Plus que jamais, c’est l’occasion de prendre le temps de préparer des motions communes avec les parents puis de nous les envoyer. (Nous nous sommes aperçues que les motions de CA arrivaient dans un service où personne n’en prenait connaissance, donc sans transmission par le SNES Créteil au bon service, elles n’arriveront pas au destinataire).