Les services départementaux de l’éducation nationale (DSDEN) nous ont transmis lundi 18 janvier les documents préparatoires au Comité Technique Départemental de lundi 25 janvier relatif aux Dotations Horaires Globales des collèges pour la rentrée 2021. Celles-ci font apparaître une forte baisse du nombre d’heures (160h pour le moment, dans les chiffres du comité technique académique), pour faire face à une augmentation prévisionnelle de 452 élèves (prévisions DSDEN 94). D’autre part, cette baisse du nombre d’heures globales s’accompagne d’une nouvelle hausse du nombre d’Heures Supplémentaires Année au détriment des heures postes, ce qui signifie de nouvelles suppressions de postes (et d’emplois pour les collègues contractuel.les), des compléments de service et des pressions mises pour accepter les heures supplémentaires.

Leur nombre est tel qu’il paraît clair que beaucoup d’établissements ne pourront les absorber, alors que de nombreux.euses collègues peinent déjà à compléter leur service sur fond de baisse générale du nombre d’heures.
A priori, les choix de la DSDEN 94 ont été de répartir cette baisse de moyens y compris en s’en prenant aux collèges REP, alors que le ministère a déjà annoncé sa volonté de supprimer le label national REP.

Pire, les prévisions d’effectifs de la DSDEN 94 nous paraissent plus que jamais malhonnête(s), avec parfois des estimations, notamment sur le niveau sixième, qui ne prennent pas en compte le nombre d’ inscrit.es en CM2 dans les écoles des secteurs.

Nous vous encourageons à vérifier avec vos collègues les prévisions d’effectifs du document ci-joint, à nous joindre en cas de questions ou de revendications à faire remonter.

Pour les lycées, la situation n’est pas meilleure, une hausse de 3025 élèves est prévue sur l’académie avec la création seulement de 3 Equivalent Temps Plein (3x18H). En revanche, la DHG est augmentée de 83 ETP en HSA. On peut donc craindre, comme en collège, que des postes soient supprimés, que les classes et effectifs par classe augmentent et que des pressions s’exercent pour que les collègues acceptent les HSA qu’ils ne pourront peut-être pas absorber.

D’ores et déjà, une action départementale 94 parents/ enseignant.es/élèves est prévue ce samedi à 13h30 à Créteil, qui débute devant la préfecture.
De plus, une grève éducation mardi 26 janvier est prévue pour exiger une revalorisation salariale et des moyens pour l’éducation, avant une journée de convergence le 04 février prochain avec de nombreux autres secteurs mobilisés.