Les enseignants et les parents d’élèves du collège Albert Camus du Plessis-Trévise (Val-de-Marne) se mobilisent contre les affectations aberrantes de l’administration.

Dans ce gros collège du Val-de-Marne, plus de 750 élèves, les parents d’élèves et les personnels enseignants et de vie scolaire se mobilisent contre la désaffectation d’une des deux CPE en poste depuis deux ans. Alors qu’elle a acquis une bonne connaissance des situations des élèves et qu’elle assurait le suivi de deux des quatre niveaux du collège, cette CPE a été retirée du collège en cette rentrée pour être placée dans un autre établissement.
A l’heure actuelle, aucun autre personnel n’a été nommé sur ce poste et l’ensemble du suivi scolaire devra être assuré par une seule CPE ! Dans cet établissement, l’administration refuse également de fournir des moyens pour remplacer l’assistante sociale. Cette situation est aberrante sur le plan humain et inacceptable sur le plan scolaire pour les parents d’élèves et pour les personnels du collège.
Les parents PEEP et FCPE ont formulé une demande d’audience conjointe avec les personnels enseignants et de vie scolaire afin d’obtenir des réponses rapides. 
Pour protester et demander la réaffectation de leur CPE et le remplacement de l’assistante sociale, les personnels enseignants et de vie scolaire seront en grève le mardi 11 septembre et se déplaceront devant l’inspection académique pour demander à y être reçus.
Le SNES-FSU 94 dénonce cette situation inacceptable, et soutient leurs demandes.