Panique totale au SIEC, mépris des collègues et des élèves !

Après les dysfonctionnements en pagaille dénoncés depuis plusieurs semaines, la désorganisation du bac 2021 atteint des sommets en cette fin de semaine : vendredi soir, après 21h30, nombre de collègues ont reçu des convocations pour le Grand Oral, qui commence lundi !

Des convocations de dernière minute alors que les réunions d’entente sont déjà passées, que les collègues ont par ailleurs des contraintes personnelles... et des erreurs : convocations multiples, des noms de lycées sans nom de commune...

Nous savons bien que Jean-Michel Blanquer veut vouloir dire mardi matin que « tout s’est bien passé » mais à quel prix ? Avec quel niveau d’improvisation, de désorganisation, avec quel mépris des lycéen·ne·s et des personnels !


Que faire dans cette situation ?

Pour le SNES-FSU Creteil, la réponse est claire : le week-end, le droit à la déconnexion s’exerce pleinement.
Si des collègues n’ont pas pris connaissance des courriels arrivés sur leur boîte professionnelle après vendredi après midi et avant lundi matin, on ne pourra pas le leur reprocher ! Pas plus que d’arriver lundi après l’heure de début de convocation compte tenu des délais de route, de l’organisation familiale et après avoir pris contact avec le / la proviseur·e, président·e du centre d’examen, pour vérifier la nécessité de se déplacer.

Il n’est pas conseillé non plus de solliciter le SIEC ce week-end, cela valant comme accusé de réception au courriel reçu...

Le directeur du SIEC nous a affirmé qu’aucun retrait sur salaire ne serait effectué pour les personnels convoqué·e·s dans un délai insuffisant.

Dans le cas contraire, nous accompagnerons les collègues dans les démarches de contestation. Nous serons aux côtés des collègues sur qui pèseraient des pressions inadmissibles mises par les chef·fe·s de centre ou qui les placeraient en difficulté pour répondre à leurs obligations personnelles.

Nous rappelons qu’en cas d’impasse, le SNES-FSU a déposé un préavis de grève jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Continuez de nous alerter sur les problèmes rencontrés, à l’adresse suivante : lycee@creteil.snes.edu

Le Ministère porte l’entière responsabilité de l’incurie avec laquelle le baccalauréat a été préparé. Il ne saurait être question de la faire porter aux personnels.

Les militant·e·s du SNES-FSU Créteil