Mouvement intra : opacité totale !

Les résultats du mouvement intra ont été communiqués le vendredi 12 juin.

Ces résultats disponibles sur SIAM comportent très peu d’informations (aucune information sur le rang du vœu obtenu ou sur son barème notamment). Plus gênant encore, les collègues n’ont accès à aucune indication qui leur permette de comprendre pourquoi ils n’obtiennent pas un vœu de rang supérieur. En effet, le rectorat, malgré les demandes répétées du Snes FSU Créteil, refuse de communiquer les barres infra départementales.

Seules sont communiquées les barres départementales par type d’établissement et ZR, ce qui est très insuffisant pour s’assurer que les règles du mouvement ont été respectées.

Par ailleurs, vous êtes nombreuses et nombreux à avoir pris attache auprès du Snes-FSU Créteil pour être accompagné.e.s dans la contestation de votre barème erroné. Les interventions des commissaires paritaires du Snes FSU Créteil ont permis de faire corriger de nombreuses erreurs. Se pose néanmoins la question de savoir combien de barèmes sont ainsi restés erronés puisque le Snes FSU Créteil n’a pu, contrairement aux années passées, vérifier l’ensemble des barèmes.

Il vous reste un droit, celui de contester votre résultat de mutation et de déposer dans un premier temps un recours administratif auprès du rectorat. Attention, la date limite pour formuler ce recours est le 11 août.
Si vous souhaitez entamer ces démarches, contactez-nous à mutations@creteil.snes.edu. Nous vous accompagnerons dans la rédaction du recours et vous aurez la possibilité de nous mandater pour intervenir auprès de l’administration en votre nom.

Nous pouvons d’ores et déjà dresser un premier bilan du mouvement au regard des très nombreux retours des participant.e.s suite aux résultats.

- Certain.e.s collègues s’aperçoivent que leur participation au mouvement a été annulée sans qu’ils en soient averti.e.s par l’administration.
- D’autres n’obtiennent pas un vœu alors qu’ils ont un barème supérieur à la barre.
- Nous constatons également des tentatives de chefs d’établissement de faire affecter à titre définitif, hors mouvement, des collègues sur certains postes, ce qui n’aurait pas été possible précédemment en raison de la vigilance des commissaires paritaires lors de la phase d’affectation.

Mais surtout, tou.te.s les collègues s’indignent de l’impossibilité de vérifier que les affectations continuent à se faire au plus fort barème !

Le Snes FSU dénonce l’opacité de ce mouvement intra-académique qui ne permet pas de garantir le droit des collègues à l’équité et la transparence concernant les opérations de mobilité.