15 février 2019

actu des établissements

Motion contre la DHG et sa répartition des personnels du Collège Marais de Villiers (Montreuil)

Les représentants et représentantes élu-es des personnels du Collège Marais de Villiers (Montreuil) alertent sur l’inadéquation de la DHG, qui ne peut être acceptée en l’état compte tenu des besoins de notre établissement.
En effet, la baisse globale des heures (- 60 h) nous oblige à des choix qui n’en sont pas puisqu’elle remet en question le maintien de plusieurs postes tout en obligeant les collègues à temps plein à supporter des heures supplémentaires en nombre important.
Nous exprimons nos doutes quant à la nécessité de fermer une classe de sixième à la rentrée 2019.
Nous refusons de voir sacrifier nos conditions de travail et exigeons :
- les heures manquantes pour les professeurs principaux de 6e et 3e.
- les heures indispensables au dédoublements en technologie.
- des garanties quant au maintien du demi-poste de CPE.
Nous regrettons que la première version de la DHG proposée par le chef d’établissement, élaborée à l’issue d’une large concertation et qui permettait de préserver 3 postes sur les 6 menacés ait été rejetée par la DSDEN.
La stabilité de l’équipe enseignante est l’un des facteurs clés de la réussite en REP. Nous regrettons qu’une idéologie comptable (moins d’heures postes et plus d’heures supplémentaires) s’impose à nous, au mépris du travail de concertation que nous avions engagé avec notre chef d’établissement, et amène à fragiliser les postes d’enseignant-es investi-es depuis plusieurs années.
De plus, nous contestons l’utilisation prématurée du décret sur les heures supplémentaires, alors même qu’il n’est pas encore paru. Nous contestons ce décret : le maximum de service des enseignant-es ne peut être augmenté et chacun-e doit être libre dans son choix d’assumer ou pas des heures supplémentaires.
Nous avons déposé vendredi dernier une demande d’audience commune avec les écoles et collèges de Montreuil et Bagnolet, nous demandons à la direction académique de nous fournir au plus vite une réponse dans ce sens.
En attendant, nous ne pouvons que voter contre cette DHG, dont ni l’enveloppe totale ni la répartition en heures postes et HSA ne nous convient.