Jusqu’alors, la réforme du lycée prévue pour la rentrée 2019, ne devait pas impacter les classes de secondes à la prochaine rentrée, mais l’annonce dès la prochaine rentrée 2018 des tests de positionnement, fait bouger les lignes.
Alors que les lycées organisent les répartitions de service, une confusion s’installe chez les professeurs et chefs d’établissement pour la mise en place de cette seconde « de transition »

Les évaluations sont conçues au lycée comme des tests de positionnement qui doivent permettre d’établir des profils individuels.

Il s’agira d’un test de 50 mn en français et 50 mn en mathématiques que devront passer tous les élèves de seconde en septembre, ils sont évalués via une plateforme internet sur laquelle les élèves se connecteront.
Rien que sur un plan technique dans nos lycées où les réseaux informatiques dysfonctionnent plus ou moins totalement, cela va s’avérer complexe !

Ce double test de positionnement a vocation à constituer une " première étape de l’accompagnement personnalisé qui permet aux lycéens de consolider leur maîtrise de l’expression écrite et orale, essentielle dans la vie personnelle, professionnelle et nécessaire pour une poursuite dans l’enseignement supérieur ou une insertion dans l’emploi (diaporama ministériel joint).

La correction est automatisée. Un profil individuel de chaque élève, référé à des repères nationaux sera alors disponible très rapidement, le positionnant selon quatre degrés de maîtrise dans chaque sous-ensemble de connaissances et de compétences évalué. Il permettra de construire un dispositif d’accompagnement personnalisé et adapté, s’appuyant sur diverses sources."

Voici les explications diffusées aux organisations syndicales, ici.

Depuis cette annonce, bien que l’accompagnement personnalisé reste défini en seconde par les textes de 2010, rien ne devrait changer, il serait toujours financé par DHG pour 2H et sur la marge pour ses dédoublements et obligatoire pour tous les élèves.

les textes c’est 2010 : Bulletin officiel spécial n° 1 du 4 février 2010

http://www.education.gouv.fr/cid50479/mene0929855a.html
Une note de service a été annoncée mais en attendant les textes de 2010 s’appliquent.

cependant, effectivement, dans le cadre de l’autonomie de leur établissement, il est possible qu’il soit décidé de concentrer déjà l’aide individualisée sur les mathématiques et le français et il est déjà possible de faire des groupes de « besoin » en fonction des résultats aux tests.

L’accent mis sur l’accompagnement personnalisé ne manque pas de piquant quand, dans le même temps, les réformes du lycée en programment la disparition en 2019 !

En effet, l’accompagnement personnalisé disparaît des grilles horaires à partir de 2019. Il devra être pris sur la marge d’autonomie pour les élèves qui en auraient besoin.
A quoi peuvent donc alors servir ces évaluations nationales si le repérage de difficultés scolaires ne débouchent pas sur la possibilité de remédiation ?

Nouveauté en revanche à laquelle les élèves de seconde 2018-2019 n’échapperont pas, c’est la formulation des vœux pour les 3 spécialités qu’ils décideront de suivre en première.

Quand ? Sans doute avant les suppressions de postes des professeurs qui pourraient découler de ces choix et de la répartition des moyens par discipline qui vont en découler ...
 ? sachant qu’on ne connait pas encore l’offre en terme de spécialité dans les secteurs qui devra être arbitrée par le recteur...
Comment ? dans l’hypothèse ou la spécialité choisie n’existe pas dans le lycée où l’élève a fait sa seconde où si il y a moins de groupe de spécialité créés que de volontaire, un nouveau algorithme répartira—il les élèves sur le bassin ou district ? en fct de leurs notes ?

Document concernant la réforme du lycée et du bac à tirer en plusieurs exemplaires et à mettre à disposition de vos collègues pour lecture pendant les surveillance de bac

les grilles horaires sont ici