3 septembre 2018

actu des établissements

Incompétence ou manque de volonté de la région au lycee COUBERTIN Meaux ?

- Prérentrée des professeurs le 1er septembre au centre commercial ! car le lycée n’était pas en mesure d’accueillir 200 professeurs pour la réunion de prérentrée

- locaux vieillissants et insalubres
- à chaque gros orage des salles des bâtiments B, C et D sont inondées et leurs appareils informatiques nécessaires aux différents enseignements sont détériorés,
- ouverture officielle de la cantine « prévue » seulement le mercredi 5 septembre.

Ainsi, les élèves internes (notamment en prépa) dont les cours débutent dès ce lundi 3 septembre seront nourris par des plateaux repas froids achetés par le lycée au centre commercial les Saisons de Meaux, le lycée aurait-il des actions dans ces commerces ?

Le SNES demande à ce que la région revoit sa politique de gestion des bâtiments des lycées plutôt que d’avoir des ambitions dans le domaine pédagogique ou de vouloir remplacer les personnels éducation nationale chargés de l’orientation.

Des collèges se construisent et la région ne suit pas en terme de construction de lycées. Un lycée sur Villeparisis par exemple est urgent alors que le lycée de Mitry Mory mobilisé en cette rentrée explose avec 16 secondes ! Le service chargé des travaux des lycées change fréquemment de responsable dont aucun Ne maitrise l’ampleur de la tâche et ni ne répond aux courriers ou demande d’audience du SNES Creteil lui exposant la longue liste des problèmes.

Le lycée Coubertin a dû déjà subir une campagne de désamiantage de la façade, in situ, en présence d’élèves, et les personnels n’ont eu droit à des informations transparentes qu’à partir du moment où les personnels accompagnés par le CHSCT ont demandé des comptes !
Le CHSCT va s’intéresser aux plafonds ayant subi des fuites, contiennent-ils de l’amiante ?

Le lycée Moissan de Meaux a dû se battre des années pour obtenir des travaux d’isolation car le nouveau bâtiment avait été conçu de façon absurde au dessus d’un carrefour, entièrement vitré sur une façade plein sud !

La gestion des parcs informatiques par la région est catastrophique dans toute l’académie, l’entreprise de sous-traitance choisie par la région n’est pas à la hauteur des demandes, les personnels tournant dans les établissements ne sont pas assez nombreux, ne sont pas formés, et ne peuvent assurer la rapidité d’intervention nécessaire pour que les cours, les applications en ligne à destination des familles, les travaux pratiques et travaux dirigés faisant quasiment toujours appel aux TICE puissent se dérouler comme les professeurs l’ont prévu.

Les personnels région chargés de la demi pension et de l’entretien sont restés en nombre constant malgré l’explosion démographique dans nos lycées, et les remplacements des personnels malades (dont certains en raison de leur charge de travail trop lourde physiquement) ne sont pas assurés.

Alors oui, les lycées sont financés par de l’argent public, et oui, nous voulons que cet usage soit fait à bon escient et de façon efficace !