20 mars 2019

actu des établissements

Grève des enseignants et blocus des élèves au Lycée international de Noisy-le-grand

Les enseignants du lycée international de l’Est parisien se mettent en grève mercredi 20 mars pour réclamer des moyens de vie scolaire, et le maintien du poste complet d’infirmière et de l’assistante sociale.


Le Lycée international de l’Est parisien (LIEP), établissement qui a l’ambition de créer un pôle d’excellence dans l’académie de Créteil, a fait sa troisième rentrée cette année et il fonctionne sous tension depuis. Nous constatons d’une part de nombreuses difficultés d’organisation liées à un manque de personnel criant pour son bon fonctionnement. Dans ce contexte déjà tendu, alors que le nombre d’élèves augmente tous les ans, nous avons appris avec stupeur la fermeture du demi-poste d’assistante sociale, ainsi que le redéploiement du poste de notre infirmière.
Notre internat est sous-doté en effectifs de surveillants qualifiés par rapport à la moyenne (2 assistants d’éducation pour 128 élèves). L’intendance et les agents d’entretien sont également en sous-effectifs. Nous avons déjà adressé plusieurs demandes au rectorat, restées sans réponse, si ce n’est celle de la suppression à la rentrée prochaine du demi-poste d’assistante sociale, ainsi que le redéploiement du poste d’infirmière. En effet, l’infirmière serait affectée à mi-temps au collège international et au lycée international, alors qu’une infirmière contractuelle viendrait compléter ces mi-temps avec un service similaire. Cela nous paraît incohérent avec la continuité des équipes de santé, centrale dans le contexte qui est le nôtre.
Nos élèves, sélectionnés pour leur niveau de langue et leur profil scolaire, sont particulièrement sensibles au stress et à la fatigue malgré la bienveillance des équipes éducatives. Cela a des conséquences non négligeables sur leur état de santé physique et psychologique. Pour preuve, l’actualité du lycée a été émaillée par des tentatives de suicide depuis son ouverture. De nombreux élèves nécessitent un suivi médical lourd. Depuis le mois de septembre, près de 400 passages à l’infirmerie ont eu lieu sur un effectif de 501 élèves, dont 9 urgences de nuit. Le personnel a également recours à l’infirmerie de manière régulière, et plusieurs situations d’urgence ont requis son intervention.
De même, il nous semble contraire aux objectifs du lycée de supprimer purement et simplement le poste d’assistante sociale, alors que nous accueillons une part non négligeable d’élèves boursiers, et que 150 élèves sont suivis individuellement par l’assistante sociale. En effet, l’objectif du lycée est d’offrir un cadre épanouissant et de réussite à tous les élèves, quelle que soit leur catégorie sociale, et non un lycée d’élite.
Suite à nos demandes répétées d’audience auprès du rectorat, aucune réponse concrète ne nous a été apportée. En conséquence, nous serons en grève demain mercredi 20 mars 2019, et manifesterons à l’ouverture du lycée à 8h. Les élèves et leurs parents sont aussi mobilisés.
Les enseignants du LIEP