24 mai 2018

actu des établissements

Communiqué des organisations syndicales enseignantes de Montreuil

Communiqué des organisations syndicales enseignantes de Montreuil : SNES, CGT éduc-action, FO, CNT, FO, Sud-éducation

Abandon des poursuites contre nos lycéen-nes !
Retrait des contre réformes !

Mardi 22 mai, à la fin de la manifestation des lycéens et des étudiants ont occupé le lycée Arago pour tenir une AG et protester contre Parcoursup, la loi ORE et les réformes Blanquer du baccalauréat et du lycée. Tous les occupants, 101 personnes avec une majorité de mineurs, se sont fait embarquer par la police et ont été mis en garde à vue dans les commissariats de Paris et des environs. Parmi eux se trouvent des lycéen-nes de Jaurès, de Condorcet et de Cotton, dont des mineur-es. Leur garde à vue a été prolongée jusqu’à son maximum de 48 heures pour qu’ils/elles soient déféré-e-s aujourd’hui devant le TGI Batignolles, Porte de Clichy. Des mesures judiciaires ont été prises contre plusieurs d’entre eux-elles « pour intrusion dans un bâtiment public avec intention de dégradation ».
Le gouvernement ferait mieux de prendre la mesure du désastre qui s’annonce avec les résultats de Parcoursup et d’entendre les revendications des lycéens.
Nous sommes partie prenante avec eux de la bataille contre Parcoursup, la loi ORE, les lois Blanquer de réforme du baccalauréat, du lycée et les réformes qui s’annoncent pour la voie professionnelle.

Nous exigeons :

- l’abandon des poursuites administratives et judiciaires à l’encontre de nos lycéen-nes,
- le financement des 30000 places par an supplémentaire à l’université pour accueillir tous les bacheliers dans la filière de leur choix,
- le retrait de la loi ORE, des réformes Blanquer du lycée, du baccalauréat.

Nous appelons nos collègues des trois lycées de Montreuil à se réunir à 8h en assemblée générale pour décider des modalités d’action.