4 avril 2018

la carrière et les muts

CAPA Classe exceptionnelle agrégé-es : un bilan non satisfaisant

Le SNES-FSU revendique une carrière pouvant être parcourue par tous sans obstacle de grade. La création du nouveau grade "classe exceptionnelle " ne répond pas à nos demandes de revalorisation des carrières : Les volumes de promotion et les modalités d’accès, ne permettront pas à tous d’atteindre ce grade avant le départ à la retraite. Les missions reconnues créent des inégalités entre les disciplines, les genres ou les corps, ce que le ministère reconnaît lui-même. Ces modalités d’accès à la classe exceptionnelle doivent être revues au profit d’un accès ouvert à tous pour une réelle amélioration des fins de carrière.

Impréparation et précipitation auront été les caractéristiques de la première campagne pour la classe exceptionnelle de 2017.
Après des bug informatiques, un report de la fin des candidatures, des problèmes d’avis des chefs d’établissements (Voir article http://www.creteil.snes.edu/Classe-... ) et une réunion de travail le 26 janvier , une CAPA s’est tenue le 9 février ayant pour objectif l’examen de la liste des agrégé-es promouvables pour examen en CAPN .
Dans cette CAPA agrégé-es , seul un élu SNES Hors classe non éligible à la classe exceptionnelle et trois experts invité-es du SNES ont siégé pour donner leur avis sur les propositions du/de la Recteur/trice et formuler éventuellement des contre-propositions.

Bilan général

Le rectorat a refusé de nous fournir la liste des candidatures jugées invalides, alors que nous vous l’avions demandée lors de notre réunion de préparation du vendredi 26 janvier et que des collègues nous ont alertés à ce sujet. Une demande a été reitérée et remontée au ministère par le rectorat.
Dans les documents joints pour la préparation, nous avons dénoncé l’absence d’appréciation de l’inspection pour de nombreux collègues, malgré les directives de la note de service ministérielle. Rappelons que ces appréciations devaient être consultables par chaque collègue « dans un délai raisonnable avant la tenue de la commission paritaire » selon la note de service ministérielle, même si le décret initial ne mentionnait pas cette obligation.
Mme la rectrice a déclaré avoir mis les appréciations finales en connaissance des dossiers . Quoiqu’on en pense, tout ceci n’est ni compréhensible ni lisible pour les collègues concernés.
Nous avons demandé de remédier à cette situation dans les plus brefs délais afin de rétablir l’égalité de traitement entre collègues et l’administration a assuré que les avis manquants seraient visibles sur iprof dans un délai d’une semaine. Il est impossible d’imaginer qu’une telle situation se reproduise, notamment dans deux mois, pour la campagne 2018.
Enfin dans le vivier 1, nous avons dénoncé l’attribution d’avis « excellent » à des collègues, au deuxième ou troisième échelon de la hors classe, jeunes, loin de la retraite, n’ayant aucun bénéfice financier immédiat à être promus à la classe exceptionnelle. En effet, l’effectif total de la classe exceptionnelle est plafonné à 10% du corps en 2024. Une fois les 10% atteints, le renouvellement ne s’effectuera que par les départs en retraite donc promouvoir des collègues très jeunes revient à bloquer la rotation des promotions pendant des années. Pour ne faire perdre aucune chance de promotion à l’académie de Créteil, nous avons demandé de modifier ces propositions en faveur de collègues beaucoup plus proches de la retraite.

Le bareme individuel

Le barème est national et composé de 2 parties :

  • L’ancienneté en hors-classe, au 1er septembre 2017, après reclassement dans la nouvelle carrière : de 3 points ( 2e echelon de la hors classe sans ancienneté) à 18 points ( 4e echelon de la hors classe ancienneté supérieure à 7 ans) : https://www.snes.edu/Publication-speciale-32624.html
  • l’avis de la rectrice :
    Pour chaque collègue promouvable, en fonction des avis/appréciation littérale de l’IA-IPR compétent et le chef d’établissement et du dossier tel que figurant dans I-Prof, la rectrice a formulé une appréciation se déclinant en quatre degrés : « excellent / très satisfaisant / satisfaisant / insatisfaisant ». Le nombre des avis « excellent » ou « très satisfaisant » est contingenté en proportion du nombre de promouvables

Dans l’académie de créteil , il y avait 297 candidat-es au vivier 1 ( 123 femmes et 174 hommes) et 173 candidat-es au seul vivier 2 : 90 femmes et 83 hommes.
Au total 470 elligibles dont 213 femmes ( 45,3 %) et 257 hommes ( 54,7%)

79 collegues affectés dans l’enseignement supérieur au vivier 1 + 10 au vivier 2. Il y a donc 89 agents (19 % ) d’agents de l’enseignement supérieur éligibles.
381 = 81 % (236 au vivier 1 + 145 au vivier 2) d’agents dans le second degré .

Proposé-e-s à l’examen en CAPN qui aura lieu le 19 et le 20 mars.  :
Vivier 1 : 120 agents ( tous les avis excellent et très satisfaisant )
vivier 2 : les avis « excellent « + 10 % des avis très satisfaisants » soit 18 agents.
Total : 138 proposés.

Vous allez recevoir ou avez recu la conclusion de cette CAPA par un mail individuel.
N’hesitez pas à nous contacter pour la prochaine campagne ( avril – mai ) comptant pour l’année 2018.

A noter : Calendrier des classe ex certifié-es + PLP
Campagne des avis du 30/1 au 9/2
dossiers reçus par les OS : le 12/3
CAPA en mars