Au terme d’une pseudo-consultation des organisations représentant les personnels, le 14 février en Conseil des Ministres, Jean-Michel Blanquer annonce les grandes lignes de la réforme du baccalauréat : au programme : diminution du nombre d’épreuves ( 5 ) et recours au contrôle continu pour le reste des matières.

Le ministre Blanquer a présenté son projet de réforme du lycée et du bac, en avouant enfin que le lycée serait bouleversé par son “remusclage” (!) du bac. Il s’agit d’abord de réduire le nombre d’heures d’enseignement, donc de supprimer des postes… Mais il y aura aussi des conséquences importantes et délétères sur la plupart des disciplines actuellement enseignées au lycée.

Le SNES-FSu a publié un communiqué de presse qui montre que cette réforme s’éloigne de l’objectif de démocratisation du lycée.
Communiqué de presse national

Vous trouverez ci-dessous les analyses des groupes disciplinaires du SNES.

Enseignements artistiques

Histoire-géographie

Langues vivantes

Lettres

Mathématiques

Philosophie

Physique-Chimie

SES

SVT

Pour comprendre la logique libérale de cette réforme du lycée avec celle de ParcourSup, le SNES-FSU vous propose des diaporama qui présentent le éléments de ces deux réformes et leurs dangers :

- diaporama présentation réforme du bac
- diaporama présentation réforme du lycee
- diaporama présentation parcours sup