Cher-e camarade,

Comme vous le savez depuis mardi 26 mars, d’après l’Inspection Générale des Finances, le temps de travail des CPE serait indûment réduit des 4h, « laissées sous leur responsabilité pour l’organisation de leurs missions »...
Face à cette remise en cause inacceptable des 35H, bien relayée par des médias complaisants, l’émoi est considérable chez les collègues. Est disponible sur le site SNES-CPE un article sur le sujet :
https://www.snes.edu/-Actualites-5753-.html.
De son côté, la FSU a aussitôt publié un communiqué de presse pour dénoncer cette attaque en règle du temps de travail des fonctionnaires :
http://www.fsu.fr/Temps-de-travail-des-agent-es-publics-la-FSU-demande-des-comptes.html.

Moins bien payés par rapport au travail fourni qui ne cesse de s’accroître, les CPE continuent à être de plus en plus impactés en terme de perte de pouvoir d’achat et de déclassement salarial.

Cet hiver, le gouvernement décidait de faire sortir les CPE du régime dérogatoire de la fonction publique.

Aujourd’hui, Bercy s’attaque à notre temps de travail et à notre image en nous faisant passer pour des fainéants !!!

Il est temps que les CPE soient visibles pour se faire entendre !
CPE, mobilisons nous en nombre et descendons dans la rue dès ce

Jeudi 4 avril manifestation pour le service public d’Education

Départ 14h à Opéra !

Pour échanger et rester solidaires, inscrivez vous dès maintenant au :

STAGE SYNDICAL SNES CPE inter-académique PARIS - CRETEIL - VERSAILLES, le 21 mai 2019 à Paris.