24 janvier 2021

actu des établissements

CTSD 77 « Faire mieux avec moins de moyens » : GREVE le 26 janvier

Alors que la grève du 26 janvier se profile, le CTSD consacré aux moyens d’enseignement s’est réuni le 21 janvier, et les chiffres annoncés laissent plus que perplexe.

3 rassemblements en seine et marne le 26 janvier 11h : voir l’article

La rentrée 2021 est préparée comme une rentrée banale, malgré les effets de l’épidémie sur les apprentissages des élèves.
Dans l’académie de Créteil, les projections sont de 3024 élèves en plus, mais seuls 3 postes d’enseignants sont créés (en lycées).
En Seine et Marne, la prévision de 359 élèves sur les 128 collèges (contre 660 à la rentrée 2020) nous semble peu réaliste. Cette augmentation d’effectifs est accompagnée d’une perte de 390 heures postes (HP), soit 22 postes équivalents temps plein (ETP) et une augmentation de 195 HSA (soit l’équivalent de 10.5 postes).

Lire la déclaration FSU.

La DASEN 77 (Mme Debuchy) reconnait elle-même qu’elle n’a pas les moyens de sa politique.

De quelle politique éducative s’agit-il ?

Résolution de problèmes en Maths : finies les 5h
Le grand axe pédagogique privilégié au niveau départemental, et qui lui tient à cœur depuis quelques années, est la résolution de problèmes (raisonnement), pour laquelle nos élèves sont particulièrement mauvais. Des études ont été menées, qui montrent que le décrochage s’opère dès le CE2. C’est pourquoi l’accent va être mis sur la fin du cycle 3 (niveau sixième), en relation avec le dispositif « devoirs faits » et les enseignants du primaire, mais sans les 5 heures fléchées "plan maths" qui avaient été allouées à 51 établissements ces trois dernières années.

Devoirs Faits : et si toutes ces heures permettaient des classes moins chargées ?
En décembre, 10 000 HSE n’avaient pas été utilisées en raison du confinement et retombent dans le pot commun. Chaque établissement est doté de 200 HSE Devoirs Faits pour débuter cette année.
200 hse x 128 collèges = 25 600 HSE, soit l’équivalent de 711 HSA (ce qui correspond à 6 h de DHG par collège, ou l’équivalent de 40 postes de professeurs).
Alors que nous appelons à un recrutement important d’enseignants, le gouvernement préfère entasser les élèves dans les classes, perpétuant ainsi des difficultés qu’il se propose de résoudre avec le dispositif Devoirs Faits.

En outre, sont prévus :
- la création de 2 ULIS (à Vulaines et Gérard Philippe à Villeparisis).
- la suppression de 2 prépa-métiers (Nangis et Emerainville) et le transfert de la prépa-métier de Henri Dunant à Meaux vers le collège Louis Braille d’Esbly.
- le financement des bilangues passe de 2h à 1h. La deuxième heure devra donc être prise sur la marge d’autonomie de 3 heures / division, aux dépends d’autres dispositifs.
- de même, le financement des sections sportives passe de 2h à 1h.
Ces diminutions sont justifiées par le budget global réduit, qui ne permet pas de conserver des structures (nombre de classes) viables dans les établissements tout en maintenant ces dispositifs.

DHG en baisse : qu’est-ce que ça implique ?

Des postes fixes vont être supprimés, et des BMP réduits, remplacés par des HSA qui devront être absorbées par les autres enseignants. Cela signifie que l’imposition des 2 heures supplémentaires va s’amplifier, que les collègues les veuillent ou pas. Par ailleurs, des enseignants perdront leur poste, ou se retrouveront avec des compléments de service dans d’autres établissements.
Cela entrainera une dégradation de nos conditions d’exercice et des conditions d’apprentissage pour les élèves.
Pour cela aussi nous serons en grève le 26 janvier.

Les collèges de Seine-et-Marne sont classés en 4 familles :

F4 : les collèges de l’education prioritaire ; F3 : les collèges ruraux +IPS faibles ; F2 : IPS <104 ; F1 : IPS >104
Remarque : on peut demander à notre direction en CA la fiche complète APAE, qui contient tous les critères de pilotage, afin de comprendre le classement de nos établissements et "l’IPS 104".

Ces familles permettent à l’administration d’effectuer une distribution plus "équitable" des dotations, qui s’avèrent de toute façon insuffisantes dans tous les collèges.
Ainsi, la moyenne par division en classement 1 sera de 26.5 élèves, et la moyenne par division en classement 4 sera de 22.5 élèves. 36 troisièmes vont voir leurs effectifs plafonner à 29-30.

Demandes d’audience :

La DASEN et ses adjoints recevront les délégations d’établissement autant que possible selon les conditions sanitaires, et à défaut proposeront une visio-conférence.
Pour les demandes d’infirmières, écrivez directement au Recteur par voie hiérarchique (la dsden ne se sent pas concernée par nos problèmes de terrain).
Envoyez-nous vos demandes qui seront transmises par voie syndicale.

Situation Sanitaire : consultez la foire aux questions FAQ du ministère de l’EN
mise à jour 12/02/21