Audience du 15 février au Rectorat de Créteil

Compte rendu du secteur CPE du SNES de Créteil

Rencontre avec le secrétaire général et les IPR

Face aux attaques répétées et aux interrogations des CPE de l’académie, le SNES a obtenu une audience auprès du rectorat vendredi 15 février 2013, de nombreux points y ont été soulevés
dont voici un bref compte-rendu", le stage CPE du SNES Créteil qui se déroulera le 25 avril sera l’occasion d’échanger sur les réponses apportées.

étaient présents le secrétaire général J.M. Alfandari, secrétaire général du rectorat pour la rectrice , M. Daydie pour les IPR-EVS et S. Kerrest, J.M. Gouézou et L. Dehêtre pour le SNES.

Le secteur CPE du SNES Créteil avait posé dès la demande d ?audience un certain nombre de points à l ?ordre du jour afin d ?éviter des réponses dilatoires et diluées dans le temps, ce qui n ?a pourtant pas permis à nos interlocuteurs d ?être systématiquement explicites.
Sur la question des créations de postes dans le cadre des mesures d ?urgence nationale, le SNES Créteil demandait à avoir connaissance des projets du rectorat pour l ?implantation des 7 puis 9 (pour un total de 16) postes accordés par le ministère dès la rentrée 2012 .
Les postes seront attribués régulièrement dans le cadre du CTA qui fixe les dotation en moyen de personnels dont les CPE
à Le secrétaire général a insisté sur la priorité donnée aux remplacements dans l ?académie mais, mais ?imagine pas d ?ouverture particulière de postes en ZR,
Nous avons fortement insisté sur le fait qu ?il restait, à Villejuif, le collège Pasteur sans CPE et qu ?il fallait pérenniser des BMP reconduits depuis plusieurs années , Il faudra aussi pourvoir aux créations d ?établissements.
Les stagiaires CPE sont actuellement 36 dans l ?académie, principalement dans le 93 (plus d ?établissement avec plusieurs CPE). Concernant leur évaluation, l ?IPR nous a assuré (et a assuré les stagiaires) que le projet vie scolaire n ?était pas un élément d ?évaluation. Concernant les stagiaires CPE de l ?année à venir, les IPR restent sur le même principe que les années précédentes : ne pas les affecter seul dans les établissement, ni affecter les stagiaires plusieurs années de suite sur le même poste.
.Dans le cadre de la réforme, pour l ?année prochaine , le secrétaire général propose, dans la mesure des candidatures, de placer dans les établissements accueillant des stagiaires sur poste des stagiaires « 2 » (sur des 1/3 temps) en complément.
Nous sommes également intervenus pour rappeler les difficultés rencontrées par les CPE pour faire respecter leur temps de travail de 35h hebdomadaire maximum et la manière dont certains chefs d ?établissement tentaient de contourner la circulaire rectorale en imposant des pauses artificielles voire une coupure méridienne ?? L ?IPR insiste sur la necessité de l ?informer au cas par cas.
Sur la nature et l ?objectif des interventions des IPR dans les conflits entre chefs d ?établissement et CPE, nous tenions à dénoncer la manière très peu professionnelle et très partisane dont un IPR avait répondu à la demande de conseils de collègues en difficulté.
Le fait que les CPE de l ?académie, pourtant nominalement destinataires de la lettre de rentrée des IPR, n ?aient jamais reçu celle-ci a étonné nos interlocuteurs. Ils plaident l ?erreur de de l ?ignorance affichée sur la question d ?un éventuel « guichet unique » auquel nous sommes tous opposés. SG et IPR affirment ensemble qu ?il n ?est absolument pas question de déspécifier les uns et les autres.
Sur les Contrat d’avenir, les seuls concernant l ?éducation nationale sont ceux des futurs enseignants (eap) nommés par le rectorat (recrutement à la fac niveau L2 puis m1,m2 , 3ans jusqu’au concours) sur des tâches éducatives mais avec un tuteur de sa discipline dans le même établissement. L ?ensemble du dispositif est encore flou.
Nous les avons également interrogé sur un bilan des APS.
46 sur les 50 ont été recrutés, sur un budget éducation nationale nationale (contrairement à feu les médiateurs) qui est maintenu et ont donc vocation à rester.
Nous avons renouvelé notre insistance sur l ?attribution du Pass ?Education aux CPE. Comme au niveau national, SG et IPR approuvent et soutiennent totalement notre demande, mais ?? les listes nominatives nous excluant de fait sont envoyées par le ministère ! ! ! Nous leur demandons de faire en sorte qu ?il soit remédié à cette situation rapidement.
A l ?ordre du jour également de notre demande, l ?invasion des boites mails professionnelles des collègues par des mails non désirés d ?autres organisations syndicales. Nous avons demandé que Mme le Recteur rappelle aux Organisations syndicales la règle.

Nous avons conclu en rappelant que, comme nous l ?avions demandé en CAPA, et lors de l ?une réunion avec la DRH,les collègues devraient être informés de l ?avis mis par les chefs d ?établissement pour la hors-classe à l ?occasion de la campagne de notation..

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mailenvoyer l'article par mail envoyer  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61